Stefano Della Bella

Florence, 1610 –1664

 

Projet d’éventail avec les armes de la famille de Médicis, vers 1650

 

Pierre noire, plume et encre brune

127 x 130 mm

 

Il faut rapprocher ce dessin d’une gravure peu courante de Della Bella[1], réalisée pour l’Accademi degli Immobili, une société de nobles florentins fondée en 1648 pour pratiquer des exercices de chevalerie mais également pour produire des pièces de théâtre ou d’opéra dans lesquels se produisaient certains de ses membres. Cette société était patronnée par le cardinal Giovan Carlo de’ Medici, frère du grand-duc Ferdinando II. L’eau-forte de Della Bella, dont les épreuves étaient collées sur des éventails distribués lors des représentations théâtrales, porte la devis des Immobili, les armes de Gian Carlo et trois masques. Notre dessin est préparatoire pour cette eau-forte : on y retrouve la même forme générale, les armes des Médicis dans le haut et la présence de trois masques, référence aux productions scéniques du groupe. La présence très nette sur le dessin d’un manche dans la partie inférieure indique clairement la destination finale de l’objet.



[1] A. De Vesme et Ph. D. Massar, Stefano della Bella, Catalogue Raisonné des gravures, New York, 1971, n°81.