Jean-Honoré Fragonard

Grasse, 1732 – Paris, 1806

 

L’Éruption du Monte Nuovo le 30 septembre 1538, vers 1770

 

Pierre noire, fusain, lavis d’encre de chine et rehauts de gouache blanche

31 x 23,3 cm

Annoté en bas à gauche au crayon : Large 6 p ½ sur 7 haute...

 

Provenance

Jean-Baptiste-Claude Richard, abbé de Saint-Non

Collection Jacquinot

Collection particulière (vente Paris, 7 et 8 mai 1888, n° 98)

Collection Piat (vente Paris, 22 et 23 mars 1897, n°53)

Collection T… (vente Paris, 13 et 14 décembre 1897, n°108)

Jean Masson (Lugt 1494a ; vente Paris, 29 avril 1926, n°70 ; adjugé 1 500 francs à Desombes, expert de la vente)

Collection particulière (vente Paris, 8 juillet 1949, n°14)

Edmond Courty puis François Courty

 

Bibliographie

R. Portalis, Fragonard, sa vie, son œuvre, Paris, 1889, cat. p. 300

A. Ananoff, L’œuvre dessiné de Jean-Honoré Fragonard, Paris, 1968, tome III, n°1920, repr. fig. 492

P. Lamers, Il Viaggio nel Sud dell’Abbé de Saint-Non, Naples, 1995, n°313A, reproduit

 

En Italie, où il séjourne de 1759 à 1761, l’abbé de Saint-Non se lie avec de nombreux jeunes artistes comme Desprez, Châtelet, Pâris, Hubert Robert et Fragonard. Collectionneur de leurs oeuvres, Saint-Non utilisera par la suite ces dessins pour illustrer un guide de l’Italie du sud écrit par Vivant Denon, le Voyage pittoresque ou description des Royaumes de Naples et de Sicile, publié en cinq volumes entre 1781 et 1786.

 

Jean-Honoré Fragonard était particulièrement proche de l’abbé : en 1761, l’artiste est son compagnon de voyage lors de leur retour en France. Par la suite, il reste en bons termes avec l’abbé et lui fournit régulièrement des dessins que celui-ci gravait ou faisait graver. C’est le cas de notre dessin, probablement dessiné vers la fin des années 1770 et gravé avec quelques modifications par Charles Guttemberg pour le Voyage pittoresque[1]. L’abbé notait à propos des dessins de Fragonard : « M. Fragonard est tout de feu ; ses dessins sont très nombreux : l’un n’attend pas l’autre ; ils m’enchantent. Je trouve en eux du sortilège »[2].

 

Situé dans la zone des Campi Flegrei, près de Naples, le Monte Nuovo, cratère de 130 mètres de haut, se forma lors de la spectaculaire éruption du 29 septembre 1538 qui détruisit la petite ville de Tripergole et modifia les rives du lac Lucrino.

 


[1] Voyage pittoresque ou description des Royaumes de Naples et de Sicile, tome II, 1782, p. 222.

[2] L. Guimbaud, Saint-Non et Fragonard d’après des documents inédits, Paris, 1928, note 1, p. 98.