Charles Moreau dit Karl Ritter von Moreau

Paris, 1758 – Vienne, 1840

 

Cavaliers passant devant une folie à l’antique du parc du château de Eisgrub (Lednice), 1812

 

Plume, encre de Chine, lavis d’encre de Chine et aquarelle

202 x 257 mm

Signé, situé et daté en bas à gauche et à droite : Vienne 22 7bre 1812 / Ch Moreau

 

 

Né à Paris en 1758, Charles Moreau se forme à à l’Académie royale d’architecture à partir de 1782 avec Percier, Fontaine et Thomas de Thomon. Au printemps 1785, il est premier prix d’architecture avec Une chambre sépulcrale et séjourne alors à Rome jusqu’en 1790. Rentré à Paris, il décide de se former également à la peinture, entre à l’Académie de peinture et dans l’atelier de David : deux ans plus tard, il est second prix de peinture à l’Académie. Revenant à sa formation première, Charles Moreau exécute quelques travaux dans les années 1790 – notamment la réfection de la décoration intérieure de la Comédie-Française – mais, malgré la parution en 1800 de son ouvrage Fragments d’architecture et ornements, dessinés à Rome d’après l’antique, sa carrière reste modeste. En 1801, Moreau est appelé à Vienne par le prince Nicolas II Esterhazy pour remplacer son ancien condisciple d’étude, Thomas de Thomon. Au service des Esterhazy durant une dizaine d’années, Moreau exécute alors de nombreux travaux pour cette famille, notamment la reconstruction partielle du château Esterhazy à Eisenstadt (autrefois Kismarton, 1801-1805). A Vienne, Moreau reçoit d’importantes commandes : il construit des palais pour les familles Lubomirsky-Breuner (1806, détruit), Palffy (1809-1813) et Esterhazy (1810-1812, détruit) mais aussides bâtiments publics comme le Apollo Hall ou le Dianabad qu’il exploite. Entré à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne en 1812, il semble se consacrer plutôt à la peinture et au dessin dans les dernières années de sa carrière