Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

Pierre Claude François Delorme

Paris, 1783 – 1859

 

Héro et Léandre, 1814

 

Aquarelle

210 x 160 mm

 

 

Elève de Girodet, Delorme débute au Salon en 1810 avec La Mort d’Abel (Montpellier, musée Fabre). Il expose jusqu’en 1851, principalement des tableaux à sujet mythologique ou religieux et obtient de la part de l’Etat la commande de plusieurs œuvres. Durant les années 1830, il collabora à de nombreuses décorations d’églises dont Saint-Eustache ou Notre-Dame de Lorette.

 

Au Salon de 1814, Delorme expose une peinture intitulée Héro et Léandre dont le sujet est décrit ainsi par Duchesne aîné : « Héro, prêtresse de Vénus, était aimée de Léandre à tel point que chaque jour, il faisait à la nage un trajet de deux lieux pour aller d’Abydos, où il demeurait, à Sestos, où se trouvait Héro. M. Delorme a représenté Léandre au moment où il vient d’entrer dans l’intérieur de l’appartement d’Héro et tandis qu’il la presse entre ses bras, sa bien-aimée verse des parfums sur ses longs cheveux encore imprégnés de l’eau de la mer, afin de leur donner plus de douceur et une odeur plus agréable. Les détails de la chambre, qui est ouverte dans le fond du tableau, indiquent assez quels motifs engagent Héro à prendre tant de soin de Léandre »1.

 

Le tableau est aujourd’hui conservé au musée des Beaux-Arts de Brest2 et notre dessin doit probablement être considéré comme un riccordo réalisé par l’artiste devant le succès obtenu par l’œuvre au Salon. L’effet insolite du clair-obscur, la délicatesse de la facture, l’élégance dansante des attitudes rappellent que Delorme, spécialiste de sujets mythologiques et religieux, fut l’élève préféré de Girodet.

 

 


1 Duchesne aîné, Musée de peinture et de sculpture..., Paris, 1828-1834, tome 2, p. 83.

2 Renaissance du musée de Brest, acquisitions récentes, Paris, musée du Louvre, 1974-75, p.34.



 
Retour