Théodore Ballu

Paris, 1817 – 1895

 

Vue du Forum romain, 1845

 

Aquarelle sur préparation à la pierre noire

27,5 x 43 cm

Signé et daté en bas à gauche : Tre Ballu / a Rome. 1845

 

Fils d’un entrepreneur, Théodore Ballu est admis à l’École des beaux-arts, section architecture, en 1835 où il est l’élève d’Hippolyte Lebas. Il entre en première classe en 1839, remporte de nombreuses médailles et, enfin, le Grand Prix de Rome en 1840 avec un Palais pour la Chambre des pairs. Durant son séjour italien, il envoie à Paris de nombreux dessins : différents Relevés du Forum (1843), des Ordres d’une maison, rue de Mercure, Pompéi (1844) et un Temple de Minerve Poliade, 1845. Il va ensuite collaborer à d’importants chantiers parisiens, comme celui de Sainte-Clothilde où il succède à Charles Gau pour s’occuper ensuite de la restauration de la tour Saint-Jacques et de l’achèvement de Saint-Germain-l’Auxerrrois. Son œuvre la plus connue est l’église de la Trinité mais il est également l’architecte du Temple de la rue d’Astorg et de l’église Saint-Ambroise. En 1872, Ballu remporte avec Edouard Deperthes le concours pour la reconstruction de l’Hôtel de Ville de Paris. Vers la fin de sa vie, il est chargé de construire le Palais de justice de Bucarest.  

À Rome, où il séjourne de 1841 à 1845, Ballu est fortement marqué par les monuments antiques, notamment ceux qu’il a pu voir sur le Forum romain et ses alentours. Pour ses différents envois de pensionnaire, il choisit dans un premier temps de réaliser des relevés de la colonne Trajane, du temple d’Antonin et Faustine et du forum de Nerva, avant de découvrir Pompéi et Athènes. Notre dessin, réalisé à la fin de son séjour romain, donne une vue générale du Forum : au fond, l’arrière du palais du Capitole et les vestiges du Tabularium, de gauche à droite, les restes du temple de Saturne, du temple de Vespasien et de l’arc de Septime-Sévère. On a ainsi une idée intéressante de l’état du Forum au milieu du XIXe siècle, avant les grandes campagnes de fouilles et de reconstruction entamées après 1870. On nivellera alors fortement le sol pour retrouver le niveau antique, les maisons sur la gauche et une partie du couvent de l’Aracoeli et la tour du Capitole sur la droite seront rasées, tandis que le temple de la Concorde et le Capitole seront restaurés.