Christian van Mechel

Bâle, 1737 – Berlin, 1817

 

 

Estampes / du catalogue raisonné et figuré / des tableaux / de la Galerie Electorale de Düsseldorff, suite de 31 planches, Bâle, 1778

 

Eau-forte et burin, in-folio à l’italienne (300 x 380 mm), titre, 4 planches numérotées A à D et 26 planches

(Nagler 2, Le Blanc 10)

Reliure demi-toile du XIXe siècle, pièce de titre au dos, les coins abimés

 

Duc du Palatinat supérieur, Johann Wilhelm von der Pfalz (1658-1716) tenait sa cour à Düsseldorf. Sa collection de peintures flamandes, hollandaises et italiennes était particulièrement réputée, notamment pour ses Rubens et ses Van Dyck. Pour la présenter, il construit en 1714 un des premières galeries de tableaux, la Kunsthaus. Sa collection, préservée et agrandie par ses successeurs Karl III Philipp et Karl Theodor, a ensuite été intégrée dans les collections royales bavaroises et se trouve aujourd’hui en grande partie conservée à la Alte Pinakothek de Munich.

 

En 1778, Nicolas de Pigage rédige et publie l’inventaire de cette collection (La Galerie Electorale de Düsseldorff ou Catalogue raisonné et figuré de ses tableaux, etc., Bâle, 1778). Notre recueil constitue l’album de planches qui accompagne habituellement cette publication. Il montre l’accrochage refait en 1763 par le nouveau directeur du musée, Lambert Krahe. Le volume s’ouvre par un frontispice allégorique honorant Karl Theodor, suivi par les plans et coupes de la Kunsthaus. Vingt six planches décrivent ensuite les murs des cinq salles du musée, avec 10 à 20 peintures accrochées de manière symétrique. Les deux premières salles sont consacrées aux flamands (à l’exception de Rubens), la salle 3 aux italiens, la salle suivante aux hollandais tandis que le parcours culmine dans la salle 5 où se trouvaient accrochés les 46 Rubens de la collection.

 

D'autres photographies des différentes planches de la suite sont disponibles sur demande.