Léon Davent

actif de 1540 à 1556 à Fontainebleau et Paris

 

Paysage aux dessinateurs, vers 1550

 

Eau-forte originale?, 128 x 234 mm, bonnes marges

(Herbet 221, Inventaire du fonds français p. 298)

Belle et très rare épreuve

Légères taches et amincissure à droite, traces de pli oblique vers la droite

Filigrane : Pot à une anse avec une demi-lune (proche de Briquet 12803-12804)

 

Souvent considéré comme le plus beau graveur de l’Ecole de Fontainebleau, Léon Davent est surtout connu pour ses estampes d’après des inventions du Primatice. A côté de ses planches à sujet d’histoire directement liées à l’expérience bellifontaine vers 1542-1548, Davent a également gravé plusieurs séries de petites scènes mythologiques placées dans des paysages dont les dessins reviennent au flamand Léonard Thiry.

 

Ce Paysage aux dessinateurs, sans aucune lettre, ne fait pas partie de ces suites et semble avoir été concu comme une planche autonome. On y retrouve les caractérisques des planches gravées d’après Thiry : format réduit du cuivre, personnages se fondant dans un paysage qui les entoure.

 

Les épreuves de ce cuivre semblent particulièrement rares ; Herbet décrit le sujet d’après la seule épreuve qu’il ait connu, qui figurait dans la vente de la collection de Robert-Dumesnil de décembre 1854 et qu’il a donné à la Bibliothèque nationale de France. Cette épreuve, sans marge, comporte le même filigrane que notre épreuve.