Francisco Goya y Lucientes

Fuente de Todos, 1746 – Bordeaux, 1828

 

Los Moros hacen otro capeo en plaza con su albornoz (Les Maures font des passes de cape dans l’arène avec leur burnous), planche 6 de la Tauromachie, 1815-1816

 

Eau-forte et aquatinte originale, 350 x 240 mm, marges 385 x 275 mm

(Harris 209, Delteil 229)

Belle épreuve sur vergé, de la première édition en 1816

Petite amincissure du papier entre les deux cornes du taureau, trace de passe-partout
Provenance : Frederick Keppel (étiquette au verso du cadre)

 

La suite de la Tauromachie, éditée par Goya en 1816, raconte les développements de la tauromachie depuis ses origines dans une Espagne primitive, avant l’arrivée des maures qui en firent un art, jusqu’aux temps modernes où Goya rend hommage aux toreros célèbres et ceux qu’il a pu voir lui-même à Saragosse comme dans l’arène de Madrid.