Charles Meryon

Paris, 1821 – Saint-Maurice, 1868

 

La Galerie Notre-Dame, planche de la suite Eaux-fortes sur Paris, 1853

 

Eau-forte et burin original, 282 x 177 mm, marges 490 x 320 mm

(Delteil-Wright 26, Schneiderman 29 v/vi)

Belle épreuve du cinquième état (sur 6), avec le titre mais avant l’adresse de Delâtre

Filigrane : Hudelist

 

Meryon a représenté à plusieurs reprises Notre-Dame de Paris et dans cette vue de La Galerie Notre-Dame, la vision romantique de Meryon rejoint celle de Victor Hugo, illustrée par le chapitre II, « Paris à vol d’oiseau », de son roman Notre-Dame de Paris, publié en 1831 : « cet éblouissement de toits, de cheminées, de rues, de ponts, de places, de flèches, de clochers ». C’est Philippe Burty qui, le premier, en 1863, a fait le rapprochement entre les auteurs, rapprochement dont Meryon s’est montré particulièrement flatté.