Jean-Baptiste Marie Pierre

Paris, 1713 – 1789

 

La Naïade effrayée ou Une Naïade échevelée recule d’effroi à la vue d’un lion surgissant au sommet d’une fontaine, vers 1740


Eau-forte originale, 400 x 280, petites marges
(Prosper de Baudicour 22, Lesur & Aaron G.3)
Belle épreuve.

Pli de tirage dans l’angle inférieur gauche, trace de mouillure en bas, petite amincissure dans la marge inférieure.

 

Le dessin original est conservé dans la Hessisches Landesmuseum Graphische Sammlung de Darmstadt (Lesur & Aaron D.96).