Logo Gallerie Terrades
Petit logo Gallerie Terrades

Giuseppe Signorini

Rome, 1857 – 1932

 

Étude de tête de Bacchus

 

Aquarelle

220 x 200 mm, feuille 480 x 370 mm

Signé, daté et dédicacé en bas à droite : Giusepp Signorini / A l’ottimo amico Gio… / Roma 18..

 

 

A Rome, Giuseppe Signorini est l’élève d’Aurelio Tiratelli à l’École des beaux-arts. Très tôt, il décide de se consacrer presque exclusivement à l’aquarelle et ses peintures sont extrêmement rares. A partir du début des années 1880, de grandes feuilles, extrêmement finies, sur des sujets orientalistes essentiellement, assurent sa renommée, notamment par le biais des expositions à la Mostra del Circolo Artistico à Rome. Si Signorini ne semble pas avoir voyagé au Moyen-Orient ou en Afrique du nord, il possède cependant une vaste collection de costumes, mobilier et tapisseries originaires de ces régions qui lui permettent de réaliser des aquarelles au sens du détail authentique. En 1881, il organise même avec ses amis artistes une parade costumée orientale dans les rues autour de la place du Peuple. A partir de 1899, Signorini partage son temps entre son atelier de la via Margutta à Rome et celui de Paris où il participe activement à la vie artistique, les œuvres de Signorini étant très appréciées des collectionneurs européens comme américains. Son frère Francesco (1861-1927) a été un ténor réputé dont on conserve plusieurs enregistrements.

 

Si Signorini est avant tout connu pour ses aquarelles de grand format au rendu très soigné, il n’est pas impossible de trouver des feuilles plus esquissées comme notre tête de Bacchus, qu’il n’a pas été possible de rapprocher d’une œuvre plus complète de l’artiste. Si on retrouve ici le style très achevé de l’artiste – que l’on pourrait presque qualifier d’hyperréaliste – dans les détails de cette tête abimée par la vie – ou par le vin –, le fond peu défini et la partie inférieure inachevée forment un contraste étonnant avec le visage, renforçant la puissance de la tête.

 



 
Retour